Infos
Vous êtes ici :   Home  /  Exposition  /  Inauguration de la salle Saint-Antoine et 25e anniversaire de fondation

Inauguration de la salle Saint-Antoine et 25e anniversaire de fondation

Le 21 février 1937, considérant qu’il n’y avait pas de salle publique ou paroissiale permettant la tenue d’assemblée, les marguilliers décidèrent à l’unanimité d’accorder un montant de 1200 $ pour la construction d’une salle paroissiale sur le terrain de la fabrique voisin de l’église.

25e anniversaire de l’érection canonique et bénédiction de la salle paroissiale

Le 12 septembre 1937, Monseigneur Courchesne se rendit à Padoue dans le cadre du 25e anniversaire de l’érection canonique de la paroisse. Il assista à la grand-messe du dimanche qui fut célébrée par le curé fondateur de la paroisse, Adéodat Beaulieu qui était alors le curé de Sainte-Angèle.

Monseigneur resta toute la journée à Padoue et assista le soir à une pièce de théâtre et musicale donnée par les Enfants de Marie de la paroisse. Il s’agissait également de l’inauguration de la toute nouvelle salle paroissiale qui venait d’être terminée. Monseigneur prit le temps de la bénir juste avant la présentation de la pièce.

Voici le texte qui fut publié dans le Progrès du Golfe et l’Écho du Bas-Saint-Laurent :

St-Antoine de Padoue – Célébration du 25e anniversaire de l’érection canonique de la paroisse – Dimanche le 12 septembre 1937.

Son Excellence Monseigneur Courchesne a daigné honorer de sa présence les paroissiens de St-Antoine de Padoue à l’occasion de leur fête paroissiale.

Monseigneur arriva à Padoue la veille, samedi l’après-midi, accompagné de Monsieur le Chanoine Édouard Chenard, chancelier, et de Monsieur l’abbé Léonard Lebel, agissant comme secrétaire de Son Excellence.

Les édifices religieux, la salle paroissiale qui devrait être inaugurée le lendemain, et le village étaient décorés pour cette circonstance malgré l’inclémence de la température.

Le lendemain, il y eut messe solennelle chantée par le révérend Monsieur Adéodat Beaulieu, curé de Ste-Angèle, et fondateur de la paroisse de St-Antoine de Padoue. Monseigneur Courchesne était au trône, assisté de Monsieur le Chanoine Ed. Chenard et du Révérend R. Charest, curé de St-Simon et ancien curé de la paroisse.

Après l’évangile, le Révérend J. Arthur Beaulieu, curé, présenta les hommages de la paroisse à Son Excellence; puis Monseigneur fit un sermon, commentant l’Évangile du jour (Solennité de la Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie, et l’appliquant à la fête paroissiale, il fit voir comment de cet évangile se dégagent de fortes leçons et de puissantes directives pour l’avenir.

Dans l’après-midi, il y eut vêpres solennelles chantées par le Révérend P. Charest et Monseigneur était au trône, assisté de Monsieur le Chancelier, Ed. Chenard et du Révérend Adéodat Beaulieu.

Le soir à 8 heures, Monseigneur fit la bénédiction de la nouvelle salle paroissiale et d’une statue de St-Antoine de Padoue; puis assista à une séance dramatique et musicale organisée par les Enfants de Marie de la paroisse.

Monseigneur, à la fin de la séance, félicita publiquement, organisateurs, actrices, pour leur grand succès; il souligna en passant le talent de Mlle Marie- Ange Bélanger qui avait le rôle principal dans la tragédie « Le miracle des fuseaux ». Puis, de cette soirée, Son Excellence fit voir les leçons qui se dégagent, et comment par un travail persévérant l’on arrive à quelque chose de parfait.

Monseigneur eut un mot aimable à l’adresse de Mlle Madeleine Rivard, de Luceville, la musicienne principale de la soirée et qui avait joué avec succès également à la messe du matin.

L’on chanta en choeur « Ô Canada » et la foule d’environ 500 personnes se dispersa emportant un bon souvenir de cette fête paroissiale.

 

  1937  /  Exposition  /  Dernière mise à jour septembre 19, 2016 par  / 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *