Infos
Vous êtes ici :   Home  /  Exposition  /  Tragédie à Padoue

Tragédie à Padoue

Ce dimanche soir du 21 novembre 1920, au cours d’un incendie, neuf personnes (deux femmes et sept enfants) de la paroisse de Padoue, comté de Matane, ont perdu la vie.

Famille de monsieur Alphonse Perreault De gauche à droite : Joseph-Antoine Perreault (5ans), Alphonse Perreault, Joseph Rolland Perreault (3 ans), Lionel Perreault (4 ans), Aurélie Thériault, Marie-Emma Perreault (2 ans). (Absent sur la photo : Joseph-Alphonse Perreault, 6 mois).

Famille de monsieur Alphonse Perreault
De gauche à droite : Joseph-Antoine Perreault (5ans), Alphonse Perreault, Joseph Rolland Perreault (3 ans), Lionel Perreault (4 ans), Aurélie Thériault, Marie-Emma Perreault (2 ans). (Absent sur la photo : Joseph-Alphonse Perreault, 6 mois).

Les victimes étaient madame Antoine L’Italien, née Alphonsine Thériault avec ses deux enfants : Antoinette L’Italien, deux ans et Joseph Alban L’Italien, un an et madame Alphonse Perreault née Aurélie Thériault avec ses cinq enfants : Joseph Antoine Perreault, cinq ans, Lionel Perreault, quatre ans, Joseph Roland Perreault 3 ans, Marie Emma Perreault, deux ans et Joseph Alphonse Perreault six mois.

Madame Antoine L’Italien et madame Alphonse Perreault étaient deux sœurs, filles de monsieur Joseph Thériault et de madame Aurélie Pelletier, hôteliers de Padoue.

Voici comment s’est déclaré l’incendie :

Monsieur Antoine L’Italien, son épouse Alphonsine Thériault et leurs deux enfants étaient allés visiter la famille de son beau-frère, monsieur Alphonse Perreault. Monsieur Antoine L’Italien se rendit alors à l’écurie pour abriter son cheval. Durant ce temps, monsieur Alphonse Perreault voulut allumer les lampes à pétrole. L’une des lampes étant vide, il alla chercher le bidon de pétrole nouvellement acheté pour la remplir.

Par malheur, le bidon contenait de la gazoline au lieu du kérosène (huile à lampe) qu’on avait cru acheter. La lampe fut donc remplie de gazoline.

C’est en allumant la lampe que la formidable explosion s’est produite. Monsieur Alphonse Perreault réussit à s’échapper au dehors du vaste brasier avec la lampe en s’infligeant des brûlures et des blessures graves. Mais à l’intérieur, le gallon de gaz a pris feu lui aussi et aucune autre personne n’a pu sortir de la maison.

Cette catastrophe jeta la consternation dans Padoue où les familles L’Italien, Thériault et Perreault étaient bien connues et estimées.

Famille de monsieur Antoine L'Italien De gauche à droite : Antoinette L'Italien (2 ans), Alphonsine Thériault, Antoine L'Italien et Joseph-Alban L'Italien (1 an).

Famille de monsieur Antoine L’Italien
De gauche à droite : Antoinette L’Italien (2 ans), Alphonsine Thériault, Antoine L’Italien et Joseph-Alban L’Italien (1 an).

  1920  /  Exposition  /  Dernière mise à jour septembre 19, 2016 par  /