Infos
Vous êtes ici :   Home  /  Exposition  /  Un fondateur : Paul Thériault

Un fondateur : Paul Thériault

Lors de tout événement, certaines personnes se démarquent plus que d’autres. Pour créer une nouvelle communauté, obtenir une desserte religieuse et finalement un statut de municipalité officiel au civil, il faut quelqu’un qui regroupe les gens, qui met en marche certaines actions et qui fait le plus gros des efforts nécessaires.

Sans minimiser l’implication des autres individus ayant participé au mouvement, nous nous devons de souligner l’apport de Paul Thériault que plusieurs considèrent comme étant le fondateur de Padoue.

Paul Thériault nait le 4 août 1869 à Saint-Octave-de-Métis du couple formé de Paul Hyppolite Thériault et de Cécile Charrette. Il provient d’une famille de 9 enfants.

Il possède des gênes de pionniers étant le petit-fils de Honoré Chaurette l’un des fondateurs de Saint-Octave-de-Métis et celui qui donna le terrain pour la construction de l’église de l’endroit.

Paul se marie le 2 août 1892 à Victoria Jalbert, fille de Jean-Marie Jalbert et de Madeleine Robichaud. Elle est institutrice de métier. Ils auront 6 enfants en plus d’en adopter 2 autres.

Paul Therriault, cultivateur, marchand-épicier, Kempt Station.

Paul Therriault, cultivateur, marchand-épicier, Kemp Station.

Après son mariage, il construit une grande maison au coin du chemin Kempt et du chemin joignant le huitième rang de Cabot et y installa un magasin général qui fut en opération jusqu’en 1959.

Il eu également une scierie avec son beau-frère Émile Gagnon jusqu’au milieu des années 1910 au nord de la voie ferrée. Par la suite, il s’associa avec Napoléon Laflamme pour construire une nouvelle scierie de l’autre côté du chemin de fer. Celle-ci resta en opération jusqu’en 1932.

Lors des démarches pour l’obtention d’une gare et par la suite d’un bureau de poste, Paul était présent. Il a été également celui qui a fait la grande majorité des démarches menant à l’obtention d’une desserte religieuse et par la suite à l’érection canonique.

Il apporte beaucoup à ces démarches lorsqu’il propose de donner une partie du terrain devant servir à la construction du presbytère et de l’église. Il vend l’autre partie à un prix plus bas que la valeur réelle. Quand vient le temps de trouver un nouvel endroit pour un cimetière, il vend également le terrain à la fabrique. À nouveau, en 1923, lorsqu’il faut construire une grande école au village, c’est Paul qui vend le terrain à la commission scolaire.

Paul a été un défricheur, un pionnier dans sa communauté et celle-ci lui a bien rendu lorsqu’elle a nommé une rue en son honneur en 1985.

Magasin général Thériault

Magasin général Thériault

  1910  /  Exposition  /  Dernière mise à jour septembre 19, 2016 par  /